Il y a 75 ans: La Quatrième Internationale publie une résolution exposant les objectifs de guerre de l'impérialisme américain

8 janvier 2020

Cette semaine de janvier 1945, la Quatrième Internationale, la revue théorique du mouvement trotskyste mondial, a publié une importante résolution adoptée par le Socialist Workers Party (SWP) des États-Unis, qui démasquait le caractère prédateur de l'intervention de l'impérialisme américain dans la Seconde Guerre mondiale.

La résolution fut publiée la même semaine où le président américain Franklin Roosevelt a prononcé un discours sur l'état de l'Union. Sous couvert d'un appel aux institutions pour assurer la «paix» à la fin du conflit, Roosevelt a préconisé un ordre mondial qui serait dominé par les banques et les entreprises américaines, dans de nombreux cas par la création d'organisations internationales ostensiblement neutres.

La résolution, adoptée par la 11e convention du SWP en novembre 1944, déclarait :

«Lorsque les États-Unis sont entrés dans la Seconde Guerre mondiale, Roosevelt, principal porte-parole du capitalisme américain, a proclamé que cette guerre était une croisade pour la démocratie, pour les "quatre libertés", pour la destruction du fascisme et du totalitarisme. Les bureaucrates du travail, recrutant des sergents pour la machine de guerre, se sont portés volontaires pour vendre la guerre comme un conflit entre "travail libre" et "travail d'esclave".»

«Après trois ans de participation de l'Amérique à la guerre, les slogans démagogiques sous lesquels le peuple a été entraîné dans le massacre ont été mis à nu. La démocratie et la liberté sont parmi les premières victimes de la guerre. Les slogans d' "unité nationale " et de "l'égalité des sacrifices" sont un piège. Les promesses de retirer les profits de la guerre pour empêcher une nouvelle récolte de millionnaires en temps de guerre, se révèlent être un canular monstrueux.»

La résolution souligne l'attaque contre les droits sociaux et démocratiques de la classe ouvrière qui a été menée par Roosevelt et appliquée par les syndicats. Cela comprenait l'arrestation et la poursuite de 18 dirigeants du SWP au début de l'implication des États-Unis dans la guerre, et l'application d'une promesse draconienne de non-grève et d'un gel effectif des salaires par les syndicats.

Les dirigeants du SWP emprisonnés par Roosevelt pour leur opposition à la guerre

Le document avertissait que le programme de l'impérialisme américain était d'établir «son hégémonie sur le monde». Son but est de faire de Wall Street le centre du tribut mondial […] Les plans de l'impérialisme américain appellent à maintenir une machine militaire devant laquelle tous les militarismes mondiaux précédents deviennent insignifiants.»

La résolution a insisté sur le fait que cela provoquerait des batailles de classe majeures, aux États-Unis et à l'échelle internationale. Elle soulignait une radicalisation de la classe ouvrière à la suite des déprédations de la guerre et du fascisme: «Le slogan suprême du programme de transition trotskyste est le gouvernement ouvrier et paysan. Chacune de nos revendications transitoires mène à une seule et même conclusion politique: les travailleurs doivent rompre avec les partis politiques de la classe capitaliste et organiser leur propre parti politique afin d'établir, conjointement avec les paysans travailleurs, leur propre pouvoir. Grâce au programme de revendications de transition élaboré par le Parti socialiste ouvrier, le gouvernement ouvrier et paysan peut assurer la transition du capitalisme au socialisme.»